Découvrez « Soay Island» , l'île aux moutonsOrigine et historique de la race

https://soay.be/wp-content/uploads/2021/03/Soay-Island-01_jpg-e1618863713272.jpg
https://soay.be/wp-content/uploads/2021/03/Hirta-Village-West_jpg-e1619446300806.jpg
https://soay.be/wp-content/uploads/2021/03/Hirta-Ruaival_jpg-e1619447583137.jpg
https://soay.be/wp-content/uploads/2021/03/Hirta-The-Cambir-Point_jpg.jpg
https://soay.be/wp-content/uploads/2021/03/Hirta-Village_jpg-e1619447318482.jpg
https://soay.be/wp-content/uploads/2021/03/Hirta-Village-Bay_jpg-e1619447615205.jpg
Archipel de St Kilda

« Soay Island» :

Petite île volcanique de l’Archipel de St Kilda.

Son nom, d’origine scandinave, aurait été donné par les Vikings qui y débarquèrent il y a près d’un millénaire: So-ay (Sow-isle) signifiant «île aux moutons».

L’archipel volcanique de St Kilda, se situe à 80 km au nord-ouest de North Uist des Hébrides écossaises. Avec sa baie, l’île principale Hirta, est un vestige du cratère d’une étendue de 637 ha et d’une altitude de 419m. L’île Soay voisine est un grand rocher de 99 ha et de 368 m de haut. Vestiges d’anciennes éruptions volcaniques, ces îles sont riches d’une végétation buissonnante basse, sans arbres, principalement composée de diverses graminées et dicotylées sauvages et de bruyères.

Ces îles sont occupées par de nombreuses colonies d’oiseaux de mer (Macareux Moine et Fou de Bassan) qui apportent une quantité importante d’engrais organique par leurs déjections. Ces amendements contribuent largement à la fertilité de ces îles. Pluviométrie annuelle moyenne : 1100-1300 mm.

Domestication des moutonsComment est-il apparu en Europe ?

En Europe, l’apparition des moutons sauvages domestiqués est concomitante avec la déforestation progressive des espaces boisés et le développement de l’agriculture et du pastoralisme, soit 3.000 ans avant notre ère (NB : le développement de l’agriculture et du pastoralisme aurait commencé 6.000 ans avant notre ère au Moyen-Orient). Durant les deux derniers millénaires, des moutons du Proche-Orient, sélectionnés pour leur laine, leur viande ou leur lait, ont été introduits progressivement dans les troupeaux de moutons européens. Cette hybridation est appelée « mérinisation » car le Mérino en fut un des principaux contributeurs. Les troupeaux de moutons des peuplades scandinaves ont été aussi les derniers à subir cette hybridation.

Un mouton tel qu'il existait il y a 3.000 ans

Grâce à l’éloignement et aux difficultés d’accès de cette île Soay, un noyau de ce mouton sauvage domestiqué a pu être ainsi préservé à l’état pur durant des centaines d’années, voire des millénaires. Ce mouton primitif apparaît aujourd’hui tel qu’il existait il y a 3.000 ans, sans avoir subi quelque hybridation avec des races plus évoluées.
https://soay.be/wp-content/uploads/2021/03/12_jpg-e1619446651676.jpg

Encore aujourd’hui, dans les descendances de moutons Soay, apparaissent des Soay « poilus » et des Soay « laineux ». Les premiers ont des jarres qui chez le bélier apparaissent dans une crinière plus ou moins développée ainsi que des jarres gris sur les flancs tandis que les seconds ont une toison plus dense avec peu de jarres (bélier sans crinière).

Top